Juste avant les Fêtes, je suis partie pour 2 nuits. Juste moi, seule comme une grande!

Je n’ai jamais fait ça, autant qu’avant je n’aurais pas été capable de le faire, je n’en voyais pas l’utilité, mais depuis un petit bout, je me disais que ça serait certainement bénéfique de prendre du temps pour moi, sans horaire, sans personne à ma charge…

S’accorder du temps, c’est aussi une façon d’offrir notre meilleur aux gens qui nous entourent. J’aime l’image du vase rempli d’eau. Si notre vase est vide, il est plutôt difficile d’en avoir assez pour tout le monde. S’il est rempli, ça nous permet de l’utiliser autant pour nous que pour les autres.

Prendre du temps pour soi, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est s’accorder la même importance que nous accordons aux autres.

jenny

Ça été un cadeau pour moi en cette année difficile (je vais rester polie), avec tout ce qui se passe. J’ai le bonheur de vivre en Californie, alors le petit hôtel que j’ai trouvé sur le bord de la mer était à faire rêver. J’habite déjà dans un décor magnifique, mais là, c’était paradisiaque.

Petite chambre juste pour moi, avec cuisine complète et vue sur la mer. Comble du bonheur, ces 3 journées ont été ensoleillées mur à mur et chaudes. En décembre, ça peut varier beaucoup. Il faisait environ 25 degrés alors que présentement, on se tient plus dans les 15 degrés. Pas que les 15 degrés n’est pas agréable en février, pour un québécois particulièrement, mais ça ajoute un petit plus.

J’en ai profité pour lire beaucoup, manger ce qui me plaisait, courir sur la plage, admirer le coucher de soleil (et prendre quelques photos) et découvrir de nouveaux humains 🙂 Je dis ça parce que j’aime m’ouvrir aux gens, à d’autres horizons, d’autres cultures. J’aime ça placoter moi et cette année, comme on le sait, les contacts sociaux ont pris toute une débarque.

J’ai fait un travail que je fais difficilement, projeter la nouvelle année (le Vision Board que je veux faire depuis des années) J’adore planifier et organiser, mais je suis à la fois tellement brouillon et perdue. Trop de choses dans ma tête, dans mes listes, dans mes projets, que finalement, j’avance peu concrètement, sauf le quotidien (cuisine, sortir les vidanges, lavage…) Mettons que ce n’est pas très motivant et valorisant.

Comme personne ne peut changer cette situation, si ce n’est que moi, je vais viser à être une meilleure patronne envers moi-même et me donner une vision et des objectifs plus précis et arrêter d’avoir peur, de douter exagérément et foncer!

J’y retournerai dès que possible avec ma gang.

C’est beau, n’est-ce pas?